Sous les Jupes des Filles d’Audrey Dana : Un florilège de stéréotypes féminins drôles et touchants

Sous les Jupes des Filles a connu un démarrage en trombes. Le film d’Audrey Dana avec un casting de rêve ne fait pas dans la demi-mesure et dresse un portrait de la femme moderne sous différentes facettes. Le tableau est-il réussi ou bien les stéréotypes prennent le dessus ?

Marie alias Alice Taglioni au centre du harem © Wild Bunch Distribution
Marie alias Alice Taglioni au centre du harem
© Wild Bunch Distribution

Un film d’Audrey Dana
Avec Laetitia Casta, Géraldine Nakache, Isabelle Adjani, Vanessa Paradis, Alice Taglioni, Sylvie Testud…
Sorti en France le 4 juin 2014

        Sous les Jupes des Filles, un titre assez évocateur. Pendant près de deux heures nous découvrons la face qui se veut cachée des femmes d’aujourd’hui à travers le portrait de 11 personnages aux caractères très différents. Dès l’affiche nous comprenons à quel type de film nous avons affaire : une comédie romantique sur fond d’exploration des mystères de La Femme. Nous suivons ainsi les déboires de personnages qui nous ressemblent un peu. Ysis (Géraldine Nakache) ne s’en sort pas avec ces quatre enfants et pense que ses 27 ans sonnent le glas de sa vie de femme ; Inès (Marina Hands) expérimente les affres de l’adultère ; Rose (Vanessa Paradis) tente de se faire des amis ; Fanny (Julie Ferrier) découvre la volupté… Bref des personnages hauts en couleurs dans lesquels chacun(e) se retrouve un peu. Car il faut bien l’avouer, c’est un film de fille, avec des filles et qui fait surtout rire les filles.

Un casting de haut vol

        Le scénario est somme toute assez classique mais bien mené par un bouquet d’actrices de talent. Vanessa Paradis campe avec brio une chef d’entreprise froide comme le Groenland qui cherche à se faire des amies mais peine un peu avec la notion d’affection pour autrui. Alice Taglioni est très sensuelle en lesbienne décomplexée qui croque la vie à pleines dents. Mais celle qui crève le plus l’écran est sans doute Géraldine Nakache. L’héroïne de Tout ce qui brille revient avec un personnage de jeune femme paumée et complètement dépassée par sa vie. A bientôt 27 ans, Ysis est mariée-4-enfants-mère-au-foyer et visiblement cela ne lui convient plus. Elle ne supporte plus d’être la gentille épouse toujours mal fagotée qui apporte des dossiers à son mari qui travaille dans une entreprise de sous-vêtements entouré de belles créatures. Elle fait une sorte de crise de la vingt-septaine et se découvre une passion pour une femme. Eh oui, Sous les Jupes des Filles est un film plein de rebondissements de ce genre, pour notre plus grand plaisir car la ficelle est tellement grosse que l’on ne peut s’empêcher d’en rire.

Géraldine Nakache en mère débordée © Wild Bunch Distribution
Géraldine Nakache en mère débordée
© Wild Bunch Distribution

Des personnages exagérés ?

        Le petit truc en plus ? Des personnages féminins qui reposent sur des stéréotypes réussis. Nous avons la quinquagénaire coincée, la femme pleine de tics qui découvre la volupté, la maladroite qui trouve le bonheur, la jeune mère qui se rebelle, la psychopathe des chiffres qui se cherche des amitiés féminines, la fille de meurtrière… C’est un florilège de femmes toutes plus improbables les unes que les autres mais qui sont par là même très attachantes. Nous retrouvons un petit bout de nous dans chacune d’elles et comme tout est bien qui finit bien puisqu’il s’agit avant tout d’une comédie, les 1h56 passent toutes seules avec de nombreux éclats de rires à la clé.

Une comédie romantique presque « féministe »

        Certains critiques plus féministes que les féministes accusent ce film de dresser un portrait complètement faux de la femme du XXIème siècle et de forcer un peu trop le trait. Il est vrai que de décliner La Femme Moderne sous cette forme pourrait manquer de subtilité mais seulement si l’on prend les personnages au premier degré, ce qui ne peut être le cas. Comment saisir l’essence de La Femme à travers de tels stéréotypes ? Il s’agit plutôt de mettre en avant certains traits de caractères communs à de nombreuses femmes pour les accentuer et les faire apparaitre sous un jour humoristique ! N’est-ce pas là le principe même de la comédie ? Sous les Jupes des Filles est une comédie romantique sur la femmes, destinée aux hommes et aux femmes pour dédramatiser leurs rapports et passer un bon moment autour des travers féminins qui prêtent très souvent à rire.

Pour ne pas rater Sous les Jupes des Filles, pensez à Séance Ciné, l’appli idéale pour organiser simplement vos sorties ciné entre amis !

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s